PRENDRE SOIN DE SES PLANTES EN HIVER

Cela fait très longtemps que je voulais vous proposer des postes sur mon blog, un peu différents et en rapport avec ma passion pour les plantes.

Depuis que j’ai déménagé, j’en une quantité proche de la collectionite, et surtout je ne suis pas prête de m’arrêter car je suis toujours à la recherche d’un spécimen que je n’ai pas encore. Je partage sur mon compte Instagram des photos mais aussi des vidéos sur les soins que j’apporte à mes plantes. Mais comme tout sur Instagram, c’est éphémère et rien ne reste, c’est difficile ensuite de retrouver un sujet. Alors j’ai pensé que des billets à retrouver ici serait plus efficace dans ma rubrique « Lifestyle ».

J’avais envie de commencer cette nouvelle rubrique « belle plante » par un sujet qui va, je l’espère, vous être très utile en cette période d’hiver: prendre soin de ses plantes d’intérieur en hiver.

Avec les chauffages qui se sont rallumés, l’air devient sec dans ma maison et les terreaux se dessèchent à vue d’oeil, il faut constamment les surveiller.

Je vais partager avec vous une astuce que je fais quand il m’arrive d’oublier mes plantes, des partir en vacances ou si je suis prise par une charrette au travail et que je n’ai pas de temps pour cajoler mes plantes. Résultat terreau complètement sec et dur, la plante est au bord du gouffre. Peut-on encore la rattraper, ma réponse est OUI. Mais attention si votre plante est déjà raide, séchée et jaune c’est trop tard hein. Ceci n’est pas une solution miracle.

Avant de débuter, je tiens à préciser que je ne suis pas une professionnelle, que mes conseils et observations sont le résultat de plusieurs années de cohabitation avec les plantes. Ce que je partage avec vous fonctionne sur mes plantes même si ce n’est peut-être pas super académique.

La baignade

Je baigne mes plantes lorsque je constate que le terreau est irrécupérable, j’ai beau arroser, l’eau passe à travers sans humidifier le terreau. Mes plantes ne peuvent ainsi pas profiter de cet arrosage.

Cette baignade s’adresse aux plantes vertes et non aux cactus ou plantes grasses.

.

Sortir la baignoire

Dans le grand lavabo de ma cuisine, je sort une bassine suffisamment haute pour couvrir les pots au 3/4.

Pour les plus petites plantes, des plateaux suffisent.

Je commence par remplir légèrement la bassine puis je place les pots à l’intérieur pour leur faire prendre un bain. L’eau va s’infiltrer par le dessous du pot et ainsi mieux irriguer le terreau, peu à peu humidifier votre pot et votre terre.

Attention le pot ne doit pas reposer complètement dans l’eau, ni même être recouvert.

Votre plante va d’elle-même puiser l’eau dont elle a besoin par le bas du pot. Elle va très vite se réhydrater. Si vous pouvez le faire avec de l’eau de pluie c’est encore meilleur pour elles, mais sinon l’eau du robinet fera aussi parfaitement l’affaire.

.

.

Ni trop ni trop peu

Combien de temps est-ce que je laisse tout ce petit monde tremper? Et bien je n’ai pas de réponse générale. J’attends et je surveille le terreau. Lorsque le pot, si vous en utilisez en terre cuite, est bien humide et que votre terreau est à nouveau bien hydraté, c’est le bon moment pour sortir votre plantes de l’eau.

Vous laissez ensuite votre plante s’égoutter dans votre évier afin qu’elle ne soit pas détrempée pour reprendre sa place.

Une fois le terreau à nouveau humide, vous plante pourra à nouveau se gorger d’eau et d’humidité pour faire face aux chauffages hivernaux et aux airs secs des maisons.

.

.

On sort le vaporisateur

Quand mes plantes sont dans l’eau j’en profite pour hydrater et nettoyer les feuilles.

Soit par une petite douchette si votre plante a de longues feuilles, soit avec un vaporisateur.

Les plantes sont très sensibles à la sécheresse également par leurs feuilles, il est important de garder un bon niveau d’hydratation et la vaporisation régulière aide à garder un bon niveau hydrique mais aussi va contribuer à lutter contre certaines maladies, certaines araignées rouges ou lutter contre la cochenille par exemple.

Ce geste va aussi vous aider pour retirer la poussière qui l’asphyxie peu à peu.

Une fois égouttée, vous pouvez replacer votre plante à sa place en prenant soin de mettre une petit coupelle en dessous du pot.

.

Quelle fréquence?

Il n’y a pas vraiment de fréquence idéale car elle dépend du taux d’humidité et de la température de votre intérieur.

Le mieux étant de surveiller votre plante et de trouver un équilibre entre un bon arrosage et la sécheresse. Et c’est là tout le secret pour une belle plante, chacune à son rythme.

Pour vous donner un ordre d’idée durant 1 hiver je le fais environ 2 à 3 fois si je ne m’absente pas trop longtemps. La baignade ne remplace pas un arrosage régulier mais elle permet de sauver votre plante avant la sécheresse.

Pour les plus gros spécimens, je les passe directement sous la douche grâce à des supports sur roulettes afin de faciliter leur déplacement.

Encore une chose, certains pots en terre cuite peuvent dégager une forte odeur d’humidité juste après la baignade. Pas d’inquiétude, cette odeur disparait très vite une fois sorti de l’eau.

.

Quelques astuces pour passer un bon hiver

      • Soyez plus attentif à l’état de votre terreau en hiver il se dessèche plus vite, éloignez vos plantes des radiateurs et points de chaleur, en cas de doute, plantez un cure-dent dans le terreau s’il est sec c’est le moment d’arroser.
      • Attention à l’air froid, le combo chaud et coup de froid peut être fatal, certaines plantes perdent d’un seul coup toutes leurs feuilles (par ficus).
      • Plus de lumière, pensez à déplacer vos plantes plus proches de vos fenêtres. Ou alors pensez aux lampes d’appoint spécialement faites pour les plantes et reproduire la lumière dont elles ont besoin. ( Ex: ampoule de croissance ou lampe de croissance à pince)
      • Vaporisez régulièrement vos plantes si possible avec de l’eau de pluie et/ou pensez à humidifier l’air de votre intérieur (ex:humidificateur d’air portable)

.

Voilà j’espère que ces quelques conseils et pratiques pourront vous aider. N’hésitez pas à me poser vos questions en commentaire, je vais essayer d’y répondre du mieux possible.

11 Comments

  • Posted 3 décembre 2018 19:05
    by Delphine Decaux chastel

    Super cet article sur les plantes, j’adore moi, qui n’est pas la main verte !!! Continue ces articles c’est vraiment toi!

  • Posted 3 décembre 2018 20:00
    by Audrey

    Super ce condensé de bons conseils.
    Je reconnais mes plantesquand tu décris l eau qui traverse le terreau sans vraiment le mouiller, on va donc penser à baigner tout ce joli monde
    Tes plantes sont magnifiques btw

  • Posted 3 décembre 2018 20:11
    by Danielle

    Merci pour cet article. J’ai besoin de tes conseils pour mes deux orchidées. Elles vont bien car elles font beaucoup de feuilles. Par contre, je ne sais pas du tout où couper les tiges des fleurs

    • Posted 3 décembre 2018 20:13
      by Stephanie Zwicky

      Je vais faire un post sur l’orchidée. Comment j’ai réussi à la faire refleurir désormais :) j’espere Que ça t’aidera.

      • Posted 3 décembre 2018 21:01
        by Danielle

        Oh oui, merci

  • Posted 3 décembre 2018 21:07
    by Aurélie

    Merci pour ce post ! Je suis, malheureusement, une plante killeuse Tes conseils sont-ils adaptés à mes miraculées ? Calathea insignis, aloe vera et sedum palmeri.

  • Posted 3 décembre 2018 21:45
    by Lindsay

    Super ce post!!! J’en profite pour te demander: tu avais un cactus/plante grasse un peu blanchi. Pourrais tu me donner le nom svp?? Mille mercis

  • Posted 4 décembre 2018 10:55
    by Maryse

    Je vais essayer car j’en ai au moins deux à l’agonie . J’espere Qu’il n’est pas trop tard . C’est un peu leur dernière chance . C’edt Vraie que j’avais déjà vu cette méthode mais je n’y ai pas songé du tout alors MERCI pour elles … et pour les autres qui vont bien mais qui iront mieux !

Leave a comment

Instagram
Les éléments présents sur ce site internet sont la propriété exclusive de Stéphanie Zwicky. Aucune reproduction ou utilisation n’est autorisée sans l’accord préalable de l’auteur.
Stéphanie Zwicky © 2005-2018 - Tous droits réservés - Design by Aurélie Bader