Archives mensuelles

juillet 2010

Tenues du jour

+ Hot dehors +

29 juillet 2010
Vivre et laisser mourir  

Multirécidiviste que je suis, j’ai décidé de vous montrer à nouveau une tenue de plage. Allez c’est la semaine du maillot on en profite!

Un peu moins pin up mais carrément plus aventurière, ce maillot de bain de chez Monif C. est bombesque! Là c’est une évidence plus question de passer inaperçu sur la plage, mais autant se faire remarquer pour son maillot que pour son tour de taille. Comme avec les vêtements j’aime changer de style sur la plage également, c’est aussi ça jouer avec la mode.

Les longues franges du maillot sont agréables pour bronzer ou se ballader, un peu moins pour nager. Je les aient rangé dans le décolleté le temps des baignades, et je les essorent en sortant comme de longues nouilles.

Voilà c’était la dernière étape consacrée aux maillots de bains, pour les adresses et les idées, n’oubliez pas le billet que vous avez nourri avec vos bonnes adresses ICI.

Enfin tous vos nombreux commentaires sur mon billet précédent m’ont bien souvent émue, merci!

(J’ai un peu de retard pour répondre à vos commentaires, dès la semaine prochaine je me rattrape promis)

And I strike again, here is another swimsuit for you to see, this is the week of the swimsuit so enjoy!

A little bit less pin-up but literally more adventurous, this swimsuit from Monif C is super glamorous! It’s fairly obvious that you won’t be able to hide on the beach with this one, but like I said, it’s better to stand out for my awesome swimsuit than my size! Like with clothes, I like changing style on the beach as well, because fashion is also diversity!

The long fringes on the swimsuit are really nice when you’re lying down or wandering around, not as great when you go swimming. I put « them » in my cleavage when I go in the water, and spin them when I get out of the water, like noodles.

Voila, this was the last stop in the swimsuit follow up, for adresses and ideas, don’t forget you can go back to one of my previous posts that you, my readers, also expanded with great adresses : HERE

And also, all your comments in the previous post made me really emotionnal, thank you so much!!

(I’m a bit late to reply to all your comments, I promise I’ll catch up next week!)

+ Robe à froufrous Macy’s +

+ Maillot de bain à frange’s  « St Tropez  » Monif C +

+ Lunettes Bleu Dame +

+ Bracelet H&M +

Tenues du jour

+ Sardines +

26 juillet 2010
Le dernier mot de la liberté, c'est l'égoïsme
G. De Nerval

Un air de Luis Mariano me traverse la tête, le déhanché de Gina Lollobrigida, un petit côté désuet et rétro. Il ne manque plus que la guitare pour que je m’agite du popotin autour d’un feu sur cette plage.

C’est les vacances, la peau qui se dore doucement au soleil et moi je vous ai promis des photos de mes maillots de bain portés. Simplement voilà, se mettre en maillot de bain sur la plage c’est déjà quelque chose mais vous montrer des images sur mon blog c’est autre chose.

Une vraie mise à nu, une part d’intimité dévoilée, pas toujours évidente, pourtant j’ai décidé de sauter le pas, parce que même avec un corps imparfait on peut se sentir jolie sur la plage.

Une fois sous notre parasol, on jette un coup d’oeil autour de soi, quelque seconde avant de tomber les vêtements pour se retrouver en  « sous vêtement de plage« , ce n’est jamais facile. C’est le moment de dévoiler la majorité de sa peau, sans défense, ne plus cacher, afficher et assumer. Que l’on soit mince, ronde ou grosse, on se retrouve toutes avec les mêmes questions, les mêmes appréhensions. Puis il y a le plaisir de la plage, des vacances, de cette liberté. Laisser glisser certains regards un peu lourds, un peu trop insistants, les oublier et profiter, parce qu’on ne vit pas pour les autres mais pour soi avant tout. Un petit peu d’égoïsme ça ne fait de mal à personne surtout quand il s’agit de se mettre presque toute nue.

Cette année sur la plage, j’ai presque compté, j’ai aperçu autant de femmes rondes que des femmes minces, une égalité. Il suffit de regarder autour de vous, à moins d’être tombée en pleine sortie des mannequins de chez Elite, les femmes, les mères, les filles ne sont pas très différentes de vous.

Allez, la dernière dans l’eau à un gage!

A song from Luis Mariano is going through my head, I kinda feel like swaying my hips like Gina Lolobrigida, in a bit of a retro happy mood. I just need a guitar and then I’ll be dancing around the fire on the beach!

It’s holiday time, my skin is getting golden by the minute and as promised, I told you I would post picture of the swimsuit in situation. But let’s put it simply, being in a swimsuit at the beach is quite something already, posting the pictures on the blog, is quite something else…

It’s like being naked somehow, an intimate part of me, not very easy to do after all, so I decided to just go for it, because even with an imperfect body, you can always feel beautiful at the beach.

When you arrive on the beach, you give a quick look around, a few seconds before getting rid of your clothes to find yourself in your « beach underwear » somehow, it’s never easy. It’s the moment when you unveil more skin than usual, no defense, no hiding, showing off and being proud. You can be thin, curvy, fat, everyone has the same issues and questions, the same moment of fear. Then it’s back to the pleasure of simply being at the beach, this freedom, the holidays. Of course, there are a few looks here and there, persistant, but you ignore them and you enjoy the beach because you don’t live for the others, but for you, after all. A bit of selfishness never hurt anyone, especially when you almost have to go naked!

This year on the beach, I counted, curvy women, thin women, there was a proper healthy balance on display. You just have to look around you to see that not everyone is coming right from the Elite agency, the mothers, the daughters, everyone is unique, and yet, we are all beautiful.

The last one in the water loses!

+ Robe Old Navy +

+ Fleur en soie lavée Karen Monny +

+Maillot de bain Lane Bryant +

Tenues du jour

+ Semplicità +

22 juillet 2010
 La simplicité est la sophistication suprême
L. De Vinci

En promenade sur une route de campagne, des plaisirs simples, comme marcher pieds nus, laisser le vent s’enfiler dans vos cheveux, prendre le temps de ne rien faire, ne pas se coiffer ou se décoiffer, rire très fort, mâchouiller des herbes, se rouler dans l’herbe, déguster les fruits tout juste cueillis des arbres, etc, etc…

Une robe débardeur toute simple, un chapeau de paille et c’est tout. Rien d’extraordinaire aujourd’hui, juste esssayer de trouver le moyen de vous faire signe, un petit bonjour.

Bonne fin de semaine, et bonnes vacances pour les autres…

Wandering on a road in the countryside, simple pleasures of life, like walking bare feet, feeling the wind in my hair, taking the time to be lazy, not really combing my hair or messing it up, laughing loudly, chewing a little wooden stick, rolling in the grass, eating some delicious fruits picked from a tree…

A simple sleeveless dress, a hat, and that’s it. Nothing extraordinary today, but a moment to say hi to you, a little hello.

Have a good rest of the week and great holidays for some of you as well…

+ Robe débardeur collection Tall New Look été 2010 +

+ Canotier artisanat local +

+ Boucles d’oreilles plumes Topshop +

Tenues du soir

+ Phèdre +

19 juillet 2010
De l'amour j'ai toutes les fureurs.
 Phèdre - J. Racine
 

Je pourrais me trouver dans une loge, juste avant une représentation, des moments comme j’en ai déjà vécu. Le doute mélangé à l’angoisse, ce retournement de tripes que les comédiens peuvent ressentir quelques instants avant de monter sur scène. On se demande pourquoi est-ce que l’on s’inflige ça, encore et encore. Mais finalement c’est aussi ça, cette adrénaline qui nous pousse à faire ce métier, ou tout autre métier de scène. Les remises en question quelques minutes avant le levé de rideau, l’envie de fuir, de vomir parfois. Et l’instant d’après tout disparaît…

Ce soir là, je portais une robe en soie lavée de la créatrice Karen Monny. Des mètres de tissus savamment drapés délicatement retenus par plusieurs liens, le dos est coulissant, cette robe est aérienne. La soie lavée et délavée glisse sur la peau, c’est doux et apaisant.

Karen Monny je vous en ai déjà parlé, c’est une créatrice imaginative et ingénieuse, dont vous avez pu apercevoir sur mes tenues quelques broches aux pompoms fleuris. Karen a ouvert il y a un an une boutique regroupant 3 créatrices, avec Alexandra François et Christine Palmaccio, le lieu est poétique, féminin et élégant. Des accessoires aux vêtements, la boutique « Les Oiseaux » regroupent leurs propres créations mais aussi leurs coups de coeur. Si vous passez par la rue Oberkampf au no 24, c’est certains vous serez accueillie avec le sourire et la petite touche en plus qui fait que j’aime particulièrement cet endroit.

Bon lundi à tous et toutes…

I could be in my changing room getting ready for a play on these pictures, the kind of moments I’ve been lucky to have experienced already. Doubt, mixed with anxiousness, this bizarre sensation in the stomach that you have before going on stage. We always ask ourselves, why am I doing this to myself, really? over and over again? But in the end, the adrenaline is pumping, and that’s why we love doing this job, or any job on the stage, being a performer. The moments of doubts, the « I’m gonna be sick » feeling, before the curtain goes up, but then, everything is gone when you’re in front of the spotlights.

That evening, I was wearing a silk dress from designer Karen Monny. Lengths and lengths of material delicately drapped in a perfect way and held together by many different straps, this dress is simply aerial. The soft silk slides on the skin like a dream, it’s comfy and calming.

It’s not the first time I mentionned Karen Monny, she’s a creative and imaginative designer, that you have already seen in previous posts through her floral pompom broaches. Karen opened a shop one year ago, with 2 other designers, Alexandra François and Christine Palmaccio, the place is poetic, feminine and elegant. From accesories to clothes, the shop « Les Oiseaux » is all about their own creations but also other things they liked. If you stop by the 24th rue Oberkampf, you will be welcome with a smile, and a little extra something that make this place so special.

Have a good Monday everyone!

+ Robe en soie Karen Monny +

+ Bijoux de cheveux Asos +