- -

Paulette vous la connaissez certainement c’est un magazine “fait maison” qui est parti d’un joli rêve, d’une fille comme vous, comme moi. Avec beaucoup d’énergie, de ténacité, de courage, Paulette a gravit les marches petit à petit, jusqu’à pouvoir être distribué dans nos boîtes aux lettres après avoir souscris un abonnement.

C’est déjà beaucoup, avoir sa version papier, de passer du virtuel au réel, grâce au lecteur fondateur. Le principe est simple, il y a assez d’abonnements on imprime, pas assez et bien … (arf on ne veut pas y penser).

D’ailleurs petit sondage, qui connaît Paulette par ici? Et combien d’entre vous sont abonné?

Paulette je l’ai connu à ses débuts et j’ai tout de suite accroché, un magazine féminin “fait maison”, 100% indépendant, garanti “sans mannequin” et qui nous fait découvrir en plus des créateurs, des marques, des DIY , des voyages, etc etc… Paulette c’est tout ça et bien plus encore.

You must all know the magazine « made by you, for you » Paulette (French magazine)!? At first it was a simple girl’s dream like you and me. With loads of energy, tenacity and courage, Paulette grew and is now a real magazine that can be ordered and delivered by mail.

It’s already a lot, to have a paper version, from online to real life, thanks to the founding members. The idea is rather simple, if there’re enough subscriptions Paulette gets print out, not enough… (Rather not think about it!).

By the way question for you: who has heard of Paulette? And how many of you subscribe to it?

I know Paulette from its beginning and I have to say I loved the concept: a magazine made for women by women, 100% independent and guaranteed “without models” and which also makes us discover designers, brands, DIY, travels, etc. Paulette is all that and even more.

Paulette allait s’arrêter là?

Ah non, l’objectif de Paulette a toujours été d’être distribué dans nos kiosques, qu’on puisse le déguster dans nos gares, dans nos cafés, juste avant de faire les courses ou que sais-je, bref ne pas rester un magazine réservé à l’internaute initié.

Vous pouvez bien entendu vous abonner à Paulette, c’est un bi-mestrielle (tous les 2 mois) pour 19,90€ pour 1 an soit 6 numéros (par ici).

Donc Paulette n’allait pas s’arrêter là, ah non, aujourd’hui Paulette projette d’être distribuée en kiosque dès 2013!!

Would Paulette stop at this stage?

No way! Paulette’s goal has always been to be available in our local newspaper store, so you can read it in train stations, in cafés, before going grocery shopping or else! To summarize, to not stay an online magazine!

You can, of course, subscribe to Paulette, it’s issued every 2 month for the price of 19.90€ (1 year equivalent to 6 publication (this way).

So Paulette was not going to stop there, no way, so the new goal for the magazine is to be available in newspaper store in 2013!!

Grâce à My Mayor Compagnie, Paulette fait son hold-up pour être en kiosque.

With the help of My Mayor Compagnie, Paulette is getting wild to be available in newspaper stores.


Paulette fait son hold-up ! from PauletteMagazine on Vimeo.

Le principe de My Mayor Compagnie est simple, vous êtes les financiers du projet qui vous intéresse et que vous avez envie de soutenir.

Et aujourd’hui si vous soutenez Paulette, vous pouvez faire changer les choses dans la presse féminine avec un magazine qui vous ressemble.

Je ne vous balance pas un discours de campagne hein, je n’ai rien à y gagner, mais l’idée qu’un tel magazine soit distribué en kiosque j’en rêve un peu, beaucoup.

En plus c’est sans risque et pas besoin d’être crésus, vous pouvez y contribuer dès 1€ et si le projet n’est pas lancé (ndlr Paulette doit réunir 25 000€ d’ici 80 jours) vous êtes remboursé ou vous pouvez même annuler avant que le projet n’atteigne son but.

Paulette is getting wild ! From Paulette Magazine on Vimeo.

The idea behind the concept of My Mayor Compagnie is simple, you are the ones putting money in projects that you are interested in and that you want to support.

And today if you support Paulette, you can make a difference in women’s magazines with a magazine that is made for you.

I will not make a long speech, I have nothing to gain in it, but the idea that such a magazine could be available in newspaper store, I have to admit, is a dream of mine.

Also there’s no risks and you don’t need to be super rich! You can give 1€ and if the project is not a success (FYI: Paulette needs to gather 25 000€ within 80 days) you get refunded or you can even cancel your donation before the project is launched.

Devenez lecteur-éditeur de Paulette par ici

Become a founding member of Paulette here

Bonne chance Paulette!!

Good luck Paulette!!


Pin It!

16 commentaires à “* Paulette en kiosque *”

  1. Auracreations :

    Je ne connais pas Paulette, mais votre récit m’a donné envie d’en savoir un peu plus :)

  2. MadameBidule :

    évidemment Paulette on soutient! Mais quelle belle aventure! on veut que ça dure! :)

  3. Pensées d'une Shoesaholic :

    J’en ai entendu parler mais je n’étais pas abonnée. En tout cas j’ai envie d’en savoir encore plus grâce à ton article :)

  4. Clémence :

    Soutenons Paulette! J’adore et je suis abonnée :)
    Bisous!

  5. mimirabel :

    il me semble que tu as déja parlé de ce magazine et je vais de ce pas faire un p’tit tour du coté de chez Paulette voir ce que ca donne….!!!! des bises…

  6. prettylittletruth :

    J’ai hâte de retrouver Paulette dans mon kiosque :)

  7. Lallou :

    Ce projet est vraiment génial ! Merci beaucoup de le relayer via ton blog, ça va attirer beaucoup de monde, et des gens qui t’aiment et aiment ce que tu aimes (oui oui) ! Je connais le mag Paulette, et pour cause, il est vendu chez Paperdolls, donc super bon plan pour le trouver, mais savoir qu’il sera peut être vendu partout en kiosque, vraiment, je le leur souhaite !!! ALLEZ mobilisez vous !!!!

  8. Pziou :

    Tu demandes notre avis et je te le donne :)
    J’avoue ne pas trop comprendre l’enthousiasme régnant autour de Paulette. J’ai fait partie des lectrices fondatrices pour les trois premiers numéros et n’ai pas renouvelé mon abonnement. Je n’ai vraiment pas été transportée, pour moi pas de grande révolution du féminin. Je trouve le nombre d’articles/interview etc concernant les bloggeuses trop important (et pourtant je vous adore et vous lis), le nombre de sujet/analyse culturelle presque inexistant (mais je me base sur les trois premiers) et les avis des Paulette sur les Georges (et inversement) très stéréotypés et déjà vus (sauf que Jules est devenu Georges)
    Cela dit, ça n’est qu’un avis très personnel, peut être qu’au fond aucun féminin dans la plus pure lignée du féminin ne me conviendra jamais. J’ai généralement du mal à trouver mon bonheur dans les magazines.
    Et, rendons à César ce qui est à César l’environnement graphique de Paulette est très réussi, très beau et même s’il ne me convient pas à moi je leur souhaite malgré tout une belle réussite.

  9. Nathalie :

    Bonjour!!

    C’est la 1ère fois que je laisse un commentaire mais quand j’ai vu que vous parliez de Paulette, je saute sur l’occasion!! Je suis lectrice fondatrice. Je me suis abonnée depuis le début du magazine papier!! Et c’est super de soutenir ce magazine!! Vive les paulettes!!

  10. Martine :

    OUIIIIII j’aime Paulette et j’y suis abonnée!
    D’ailleurs le mag est livré à l’international SANS frais de port ^^

  11. Valérie T joli mai :

    J’ai visionné la vidéo mais reste sur une interrogation, on ne présente pas du tout le magazine, peut-être les initiées qui l’on déjà eu en main se sentiront plus concernées…en tout cas c’est courageux de se lancer comme cela sans appartenir à un groupe de presse !

  12. Valentine :

    Assez d’accord avec Pziou.
    Après avoir été également lectrice-fondactrice et hyper enthousiasmée par le lancement papier de Paulette, le soufflé est retombé mollement.

    Je suis peut-être trop âgée et ne me retrouve absolument pas dans le magazine : j’ai l’impression de relire mes “Jeune & Jolie” d’ado pour les articles “témoignages” niais à souhait et à part de jolies photos de mode, le tout est assez creux.
    Plein de DIY, certes, mais je ne suis pas une adepte de ces loisirs créatifs et les blogueuses servent pas mal de relai à pub. Sans nous, je ne sais pas où en serait ce projet à l’heure actuel. Ce n’est pas une critique, mais un simple constat : on porte (enfin, pour ma part, “je portais”) ce projet avec elles depuis pas mal de temps : dommage que ça ait démarré par un site web.
    Les chose sont été faites dans le mauvais ordre.

    Je comprends le ras-le-bol de Pziou, car les blogueuses si on les aime, on suit leur blog : les revoir ailleurs ça peut être fatiguant, à force.
    En tout cas, en guise de #mercrediconfession , je n’ai même pas ouvert le dernier n° : la pseudo Frida Kahlo en couv a achevée de m’horripiler. Que ça surfe sur la vague de cette artiste peintre subitement revenue à la mode (comment, pourquoi?) je ne comprends pas du tout. Et pourtant je l’adore, TMTS. ;)
    Ce que j’aimais chez Paulette c’était qu’elles lancent des choses, des tendances et des idées. A les suivre simplement, ça n’apporte plus rien.

    Je crois que suis blasée de ces contenus de magazines très “bohème”, genre hippie sur le retour (“mets des fleurs dans tes cheveux et fais de la barque avec ton Georges en fabriquant ton écharpes en coquillages”), le contenu ne me parle pas car rien n’est approfondi réellement, les pages Culture sont trop brèves à mon goût. Mais je conçois que ça plaise aus plus jeunes, qui découvrent un peu la presse féminine et s’enthousiasment de pouvoir participer au contenu rédactionnel et visuel.
    Je suis trop vieille pour ces conneries, moi ;)

    Bisous

  13. lolokpi :

    Mouais.
    D’accord avec Valentine.
    J’aimais le concept, au début. J’ai moi aussi été lectrice fondatrice.
    Et puis finalement rien. Du creux. Du vide. Aucun contenu de qualité, pas d’articles de fond. Rien.
    Alors je me suis demandée, quelle est la cible?! Absolument pas moi, jeune trentenaire -très- active, c’est sûr. Mais pour qui alors? les ado?
    Je ne sais.
    Je suis déçue et ça m’ennuie.
    Je pense qu’un renouvellement de la presse papier est essentiel aujourd’hui, mais pour un contenu de qualité.
    Je ne vais pas aller dépenser quelques euros pour un contenu que je peux trouver identique (voir plus quali) sur le web.
    Bref, je suis triste.
    J’aurais voulu la soutenir cette aventure.

  14. Mylène :

    Je partage les avis de Pziou et Valentine, auxquels je rajouterai des aspects plus commerciaux qu’en tant que professionnelle j’ai trouvé très limites (mais je ne m’étendrai pas sur le sujet !). Il y a bien d’autres magazines qui se créent en ce moment et qui méritent tout autant (voir plus !) d’attention mais ne font pas autant de foin : The Good life, Chari T, Le Jardin des modes…

  15. Aurélie Aimé :

    Done! Bisous ma poule!

  16. Pauline de SoGlam !! :

    C’est une super nouvelle =)

Laisser un commentaire :


neuf − 2 =