Archives mensuelles

août 2011

Tenues du jour

+ Tribu JPG #3 De la rue aux étoiles +

30 août 2011

 

Je respecte les individualités et j'aime les particularités. 
Je mixe et matche, collecte, détourne et métisse les codes.
Passé, présent, ici, ailleurs, masculin, féminin,
 distingué, ordinaire, tout le monde cohabite.
Jean-Paul Gaultier

Il n’est pas trop tard de vous parler de l’exposition Jean Paul Gaultier à Montréal puisqu’elle s’y trouve jusqu’au 2 octobre 2011 et elle aura ensuite l’occasion de voyager à Dallas.

Mon travail d’ambassadrice continue et j’ai envie de partager avec vous cette merveilleuse expo qui m’a mis un peu le coeur à l’envers il faut bien l’avouer.

Le visiteur est accueilli par 3 plateaux sur lesquels se présentent des mannequins aux visages animés grâce à la rétroprojection. Elles chantent, ils parlent, ils nous interpellent.

Monsieur Gaultier est là aussi, il nous raconte, pourquoi cette expo, il nous invite à partager son univers. Il se livre à nous, et même pas rétroprojection, sur une tête immobile, Monsieur Gaultier a réussi à me metter l’eau à la bouche.

Tout de suite on plonge dans cette univers si riche, si original de Jean Paul Gaultier. Des premiers essais sur son ours en peluche Nana au premier corset pointu réalisé pour Madonna. On y est!

 

 

Ce que j’ai particulièrement aimé aussi c’est que même si nous ne sommes pas baignés dans l’univers de la haute couture avec Jean Paul Gaultier on se sent impliqué. Parce qu’on reconnaît vite ces créations, certes elles sont tellement originales mais surtout parce qu’elles ont une image accessible. Portées par plusieurs artistes comme Lady Gaga, Kylie Minogue, Mylène Farmer et j’en passe, on a tous déjà vu les créations de Gaultier.

Ah le fameux perfecto porté sur un tutu. C’est en 1976 que Jean Paul Gaultier a detourné ce jupon, depuis, quelle modeuse, quelle blogueuse n’a pas reproduit ce style?

Du travail et de la recherche sur le cuir, le perfecto clouté, rembourré. Et le kilt revisité, en jupe, en robe en manteau. L’écossais, pour homme et femme.

 

De la plume, de la fourrure, de la paille, des écailles, Gaultier regarde, apprend des cultures qui ne sont les siennes, il aime mixer, il se laisse inspire des costumes d’autres continents.

Avec lui on voyage durant cette expo, j’en ai pris plein les mirettes.

Mon instinct me criait de toucher, je voulais sentir ces matières sous mes doigts, admirer et comprendre parfois telle ou telle technique. Mais j’ai du me contenter des yeux et c’est déjà pas si mal.

Un beau cadeau que cette visite, une belle aventure que ce week-end. Je suis repartie de Montréal riche d’amitiés et d’inspiration.

Et dire que tout commença grâce à l’amour d’une mamie, l’admiration que Jean Paul Gaultier vouait à sa grand-mère. Une femme forte qui aimait être élégante et les corsets poudrés…

******************

Pendant ces 72h une équipe avec caméra au point nous a suivi, et le dernier jour, nous avons rendu nos impressions sur cette aventure Montréalaise. C’est avec beaucoup de fatigue accumulée, de l’émotion, de la bonne émotion que j’ai livré mon sentiment:

 

 

Allez pour se remettre ce petit moment d’émotion, une vidéo du nouveau parfum de Jean Paul Gaultier « KokoRico »

 

Et hop à gagner 1 parfum KokoRico sur le blog de Big Beauty

pour tenter de le gagner rien de plus facile, en commentaire dites moi:

  •  Ce qui vous a le plus plu dans l’expo  » De la rue aux étoiles » suite aux images ci-dessus.
  • Et sur le nouveau site de Jean Paul Gaultier ici , où peut-on trouver l’ourson Nana en marinière?

tirage au sort le lundi 5 septembre 2011 minuit

Tenues du jour

+ Super classique +

26 août 2011
Beaucoup de gens croient avoir le goût classique qui n'ont que le goût bourgeois.
Paul Claudel

Une tenue supra classique.

Attention, j’adore le classique, enfin ce qui est pour moi classique ne l’est peut-être pas pour vous.

C’est un style que j’aime, un pantalon droit, une tunique un peu floue et un petit gilet. C’est classique et comme tous les classiques, c’est efficace.

J’admets qu’il faut avoir des cuisses de lapin de Garenne pour suivre tous mes styles, je n’aime pas me cantonner, j’aime le changement, la vie est trop triste pour se mettre des étiquettes.

Une tenue qui date d’avant mes vacances, cela se remarque au teint pâle comme un dessous de bras que j’arbore sur ces photos ainsi que les cernes de six pieds de long. Et encore je portais des lunettes pour vous éviter le pire.

An ultra classic outfit.

Please note, what I consider classic might not coincide with your perception of the term.

It’s a style that I love – straight leg pants, a loose-fitting tunic and a little cardigan. It’s classic and as with everything classic, it’s effective.

Yes, I admit it’s not easy to keep up with my ever-changing style, I just don’t like to feel confined and I love change – life is too sad to limit oneself to labels.

An outfit from before I went on holiday which you can tell by looking at my pale complexion in these photos, and the big dark circles under my eyes. I’m wearing sunglasses to hide the worst part.

 
Ah je reviens pour la énième fois sur mes ongles, les filles ce n’est pas du vernis, c’est la méthode Minx, j’en ai parlé plein plein de fois sur le blog, dont ici et ici. Visiblement ça vous plaît beaucoup, alors j’ai ajouté la question à ma page FAQ, qu’on peut toujours consulter à souhait pour les questions les plus fréquentes ici.

Ouf, je rame cette semaine, c’est bien difficile la reprise et vous?

Ah j’oubliais, retrouvez moi à nouveau lundi pour une prochaine chronique beauté sur M6 à 18h50 dans 100% Mag. Et oui, c’est tous les lundis à présent.

 I will get back to my nails for the millionth time – girls, it’s not nail polish, it’s the Minx method. I have talked about it several times on my blog, here and here. It’s clear you like it, so I have added the question to my FAQ page. You can check the frequently asked questions page here.

Whew, resuming my activity is definitely not easy! How are you handling it?

Ah, I almost forgot, you can find me on M6 at 6.50pm for another beauty chronicle on 100% Mag. And yes, at the moment, it’s every Monday.

+ Top h&m Mama (collection cet été) +

+ Gilet Forever21 +

+ Pantalon Devernois +

+ Lunettes Tom Ford +

+ Access’: cartable Miu Miu – sandales Evans – bague Vivienne Westwood et Adeline Affre – collier Charlotte Martyr +

+ Manucure Minx +

 

Les bons plans

+ Bienvenue en Suisse +

24 août 2011

Bienvenue chez moi!

J’ai passé 28 ans de ma vie dans ce magnifique pays qu’est la Suisse. J’ai quitté ce pays pour vivre ma vie, mes rêves. Même si je ne regrette pas une minute ce changement de cap, je prend toujours un immense à revenir chez moi.

C’est le calme, la sérénité, la nature à portée de main, la bonne cuisine, les « services » que l’on vous répond en guise de « de rien ou merci« . C’est ma famille, mes racines.

Je suis originaire de Fribourg mais j’ai passé les 10 dernières années au bord du lac Léman. Tous les matins quand j’ouvrais mes volets c’était ce lac que je découvrais, ces bateaux à aubes que je voyais passer juste sous mes fenêtres.

Alors quand je reviens chez moi, c’est vers lui que je cours immédiatement. Et cet été le lac, encore une fois était délicieux, clair et limpide, rafraîchissant juste ce qu’il faut. Il m’a aidé à débuter mes vacances, à vider tout ce stress, cette fatigue extrême que j’avais emmagasiné durant l’année.

Aujourd’hui, je vous emmène à la rencontre de ce que j’aime chez moi. Allez hop on embarque pour la Suisse Romande.

Ma chienne Bahia est un véritable canard, depuis l’âge de 3 mois elle se baigne régulièrement dans les eaux du Léman, et revenir ici, c’est aussi, pour elle, synonyme de plusieurs heures passées dans l’eau, voir sous l’eau.

C’est un passage obligé quand je reviens en Suisse, je passe systématiquement en Gruyères, outre la beauté du  lieu et des ses minuscules maisonnettes, j’y viens pour y déguster une bonne fondue.

La Grue, oiseau emblématique de la Gruyère.

Une Poya, tableau reproduisant la montée des vaches à l’alpage afin qu’elle y reste tout l’été pour brouter l’herbe fraîche.

A contrario, la désalpe, la descente des vaches de l’alpage. Dans le canton de Fribourg, à cette occasion il y a une fête exprès pour cet événement qui s’appelle la Bénichon. Un repas gargantuesque censé requinquer les armaillis restés tout l’été à l’alpage et les préparer à l’hiver.

Tu m’étonnes, ce repas durant environ 6h et se compose d’une dizaine de plats.

Une fondue mais pas n’importe laquelle, celle qui ne se fait qu’en Suisse, la fondue au vacherin fribourgeois. Servie tiède sur un réchaud alimenté par une bougie. C’est unique!

La fondue au vacherin se déguste avec des petites pommes de terre que l’on trempe directement dans le caquelon à la place du pain. Et comme boisson du thé uniquement pour pas que la fondue fasse un bloc dans votre estomac. C’est comme ça qu’on la déguste chez nous.

A côté, si vous voulez vraiment être dans la tradition, vous dégusterez un plat de viande séchée des Grisons et des cornichons – petits oignons au vinaigre.

(attention photo érotique inside)

Pour les plus courageux et les plus gourmands, comme moi, on termine le repas par des meringues servies avec la fameuse crème double de la Gruyère dans son petit pot en bois.

Après un repas pareil on ne mange plus pendant 10 jours ou alors on peut aussi faire 3 fois le tour du lac Léman à la nage.

Mon canard qui me sert de chien.

Du Sinalco mille fois meilleur que l’Orangina et tellement old school

La plateforme sur le lac à Montreux

Rentrer chez moi c’est aussi retrouver ma famille qui me manque tellement et que je vois très peu durant l’année. Ma soeur chérie, ma maman, mes neveux et nièces, mon beau-frère, ce sont les personnes qui comptent le plus au monde, et je baigne dans tout cet amour familliale quelques fois par an.

On en profite souvent pour visionner des photos ou des vidéos. Cette fois on s’est repassé mon baptême. La grosse dragée blanche au centre dans les bras de ma parrain c’est moi, ma marraine à gauche et ma blonde maman derrière.

 

J’ai passé ma première semaine de vacances chez moi, puis j’ai quitté l’hôtel des Trois Couronnes et sa terrasse pour un autre continent. Mais ça c’est une autre histoire.

 

TO BE CONTINUED

 

Quelques adresses fétiches en Suisse Romande:

Hôtel des Trois Couronnes à Vevey link
La plage du Pierrier à Clarens
Les bords du Lac à Montreux
Restaurant La Rouvenaz à Montreux  link
La terrasse panoramique Le Deck à Chexbres link
La région de Gruyères link
Restaurant Les Remparts à Gruyères pour la fondue link

 

Tenues du jour

+ Léman +

22 août 2011
Eau de Jouvence? A la surface des laces, les rides finissent toujours par s'effacer.
Sylvain Tesson

Ayé je suis rentrée!  Et oui je vous ai quasi-abandonné pendant 15 jours. Même si le blog a continué sa petite vie, je me suis arrangée pour que vous ne remarquiez rien. C’est réussi?

J’ai commencé à rechargé mes batteries chez moi en Suisse au bord du Lac Léman, mon lieu fétiche,  je peux partir partout dans le monde, lui seul me ressource autant.

Côté tenue, j’ai enfin pu porter ces longues robes que j’adule l’été. Celle d’aujourd’hui est bleue marine, comme un camaïeu avec les eaux du lac et le ciel.

C’est beau chez moi, hein dis?

I’m back! And yes, it’s true that I almost abandoned you for 15 days. Even though the blog didn’t stop its course, I arranged it before I left so that you wouldn’t notice. Was I successful?

I began recharging my batteries at home in Switzerland, on the shores of Lake Léman, my most favorite place. No matter where I go in the world, that is the place where I go back to my roots.

As far as outfits, I was finally able to wear those maxi dresses which I adore in summer. The one I’m wearing is navy blue, like a cameo matching the water of the lake and the sky.

It’s beautiful at home, don’t you think?

+ Robe longue Asos Curve +

+ Bague House of Harlow 1960 +

+ Lunettes Chanel +

+ Access’: chapeau Urban Outfitters, collier h&m +