Le style n'est pas une taille mais une attitude

* Simone Pérèle vous donne la parole… *

Simone Pérèle vous commencez à bien connaître cette marque de lingerie puisque je vous en parle très souvent sur ce blog.

Entre ma visite au siège de la marque, le lancement de leur ligne pour les beautés généreuses « Révélation », Simone Pérèle n’a plus de secrets pour vous ou presque!

D’ailleurs qu’aimeriez-vous savoir sur cette marque, sur sa ligne Révélation ou d’autres modèles?

Si vous pouviez rencontrer la directrice artistique de la marque Katia Charle quelle(s) question(s) aimeriez-vous lui poser?

La semaine prochaine j’ai la chance de rentrer en tête à tête une interview exclusive pour ce blog Katia Charle, une femme que j’apprécie énormément, pour son côté humain mais aussi pour toute la passion qu’elle met dans son travail. Donc j’ai très envie de vous la présenter, elle vient souvent sur ce blog et me laisse même des petits commentaires, je trouve ça adorable et suis très touchée de l’intéresser.

Many of you begin to know quite well this lingerie brand as I do talk about it very often here on the blog.

Between my meeting at the headquarter, the launch of their line for the curvy ladies (called « Révélation »), the brand does not have any more secrets for you or almost!

Besides, what would you like to know about this brand, on the line Révélation or on other models?

If you could meet the artistic director of the brand Katia Charle, what questions would you like to ask her?

Next week I’m the lucky person who will have the chance to interview Katia Charle, she’s a woman I particularly like especially for her humanity and all the passion she puts into her work. So I really want to introduce you to her, she often visits the blog and leave sweet little comments, I find that so adorable and I’m so moved that she likes what I’m doing.

Je sais que vous êtes toutes friandes de lingerie, enfin qui ne l’est pas, moi la première je possède une jolie collections de dessous.

Alors voilà, lâchez-vous dans vos questions, s’il y a des choses techniques que vous aimeriez savoir, ou sur la conception d’une ligne de lingerie, ou tout autre question qui vous viendra à l’esprit.

Les questions le plus pertinentes, intéressantes, curieuses seront reprises lors de cette interview. Pas mal non?

C’est le moment de prendre la parole, elle compte beaucoup.

I know, all you ladies, are quite fond of lingerie, well who wouldn’t be?! I, myself, own quite a large collection of underwear.

So there you go, drop all your questions here, if there’s some more technical things you’d like to know, how a lingerie line is created or any other questions you might think of. The most relevant, interesting questions will be asked during the interview. Sweet, isn’t it?

It’s time for you to speak or should I say comment?

(pour vous replonger dans cette marque, petit rappel de mes billets sur Simone Pérèle ici et ici)

(If you want to know more about this brand, you can read my posts on Simone Pérèle here and here).

ma seconde rencontre avec Katia Charle de la soirée Simone Pérèle en janvier 2012

16 Comments

  • Posted 12 avril 2013 9:22
    by Elise COKELAER-DETAVERNIER

    Bonjour Stéphanie,

    Si je rencontrais Katia Charle, je lui demanderai : « Pourquoi tous les produits d’une même collection (tels que les nuisettes, les déshabillés, les shortys ou encore les porte-jarretelles) ne vont-ils pas jusqu’à la taille 52 ? » En effet, certains produits, comme les culottes hautes vont en général jusqu’à la taille 52, mais le reste ne suit pas. Il est regrettable de ne jamais pouvoir s’offrir un ensemble complet …

    Par avance, merci,
    Elise.

  • Posted 12 avril 2013 9:26
    by christine

    Bonjour très belle Stéphanie…Les questions :les modéles grandes tailles de S.Perele ne sont pas toujours très sexy ,pas, à ma connaissance, de « plunge plunge » comme chez Freya ,Marlies Dekkers et parfois Empreinte ,pas de jeux de bretelles mais un bretelle large…Parfois je trouve le soutien moyen.,pas assez ferme mais en plus inconrfortable..Tout à fait comme chez Prima Donna..N’y a t il pas de marché pour le sexy bon maintien original ou bien S.Perele trouve t elle que gros nénés et sexy c’est peu compatible?Le rapport qualité prix jusqu’au c est très bon mais au delà..Pourrai ton obtenir des photos de ce qui va venir??Merci et amuse toi bien

  • Posted 12 avril 2013 9:41
    by Florianne

    Bonjour, j’adore le body de la ligne révélation (que je porte d’ailleurs) mais je désespère de le trouver en framboise ….ai-je une chance de pouvoir l’avoir un jour dans cette couleur?

  • Posted 12 avril 2013 11:01
    by June

    Bonjour Stéphanie,

    Pour financer mes études j’ai travaillé au Printemps de Lyon et je me souviens des modèles de lingerie Simone Pérèle ….. à l’époque je pouvais les porter car j’étais de taille « standard » !
    Alors j’ai été trop contente de voir qu’il développait une gamme grande taille (ce qui d’après moi devrait être normal maintenant …. )
    Bref, moi je lui demanderais (car je ne suis pas du tout du métier) comment se passe la fabrication d’un modèle, de l’imagination du modèle à sa conception. Y a-t-il une phase de  » test  » ? Ou des études préalables sur un échantillon de personne … ?

    Merci de toutes ces précisions.
    C’est intéressant de découvrir les métiers de la mode ;o)

    Bonne journée

    Julie

  • Posted 12 avril 2013 12:43
    by Valérie T joli mai

    Moi ce serait au niveau de l’implantation de la marque pourquoi ne s’étendrait-elle pas au GM style Monoprix ou autres ? car tout le monde a le droit au confort et à la qualité deplus pour ce genre d’articles un bon rapport qualité prix ne rebutera pas de (futures) clientes …

  • Posted 12 avril 2013 15:16
    by Clarisse

    Je ne connais pas très bien Simone Pérèle, mais toutefois j’ai offert l’an passé un ensemble à une amie et elle ne s’en ai jamais plein. Je sais qu’elle porte donc c’est bon signe pour la marque ^^

  • Posted 12 avril 2013 15:35
    by Helliette

    Hello Stéphanie,
    Alors je vais prêcher pour ma paroisse bien sûr :) je demanderais volontiers si on oublie pas un peu les grandes tailles « dos » vs grandes tailles « bonnet ». En effet, j’aurais besoin d’un tour de poitrine de 120 et d’un bonnet C, pas d’un bonnet F avec un tour de taille 90. Pour moi la lingerie grande taille oublie un peu les rondes à poitrine plus menue !

  • Posted 12 avril 2013 16:23
    by TheCélinette

    Si j’avais une question ce serait : « comment renouvellent-ils leur inspiration? »

  • Posted 12 avril 2013 17:42
    by Grabotte

    Un peu comme Helliette, ma question est assez intéressée… ;) Pourquoi ne pas aller jusqu’au 120, bonnets F ou G et ainsi, devenir de vrais « concurents » de – par exemple – Prima Dona, Empreintes, etc… ?? Je suis sûre qu’il y aurait une clientèle !

  • Posted 12 avril 2013 17:50
    by Grabotte

    J’ai oublié… Concernant les culottes, shorty, etc… quand on fait plus qu’une taille 52, on ne peut pas avoir d’ensemble coordonné, ne trouvez-vous pas que c’est dommage (voire injuste) ?

  • Posted 12 avril 2013 17:53
    by Helliette

    J’imagine assez bien que le choix de matière pourrait grandement aider sur le sujet des culottes : souvent, pour faire plus « couture » j’imagine, les dentelles sont très présentes et donc un peu « rigides ». ça rend le tout très inconfortable. A l’inverse, quand la matière est lycra avec juste quelques détails on peut tout à fait « tricher » avec la taille et je porte parfois par exemple des 52 alors que je fais un 58 officiellement en pantalon. Enfin, donc la question complémentaire de Grabotte me paraît très pertinente !

  • Posted 12 avril 2013 18:22
    by Valentina Novo

    Super belles illustrations!

  • Posted 12 avril 2013 19:15
    by MadameBidule

    dis Simone (oui avec Simone est assez intimes pour s’appeler par nos prénoms!)
    Non aller sérieusement, moi j’ai connu aussi Simone avant quand aussi j’étais dans les tailles standards (ah ce bon vieux 95D…) mais bon la vie a fait que depuis quelques temps je suis passée de l’autre côté de la force et j’ai porté trop longtemps des SG trop petits par faute de moyens. Oui avouons le les grandes tailles paient cher leur « générosité ». J’ai rêvé des mois durant de me payer un bel ensemble d’une de ces marques dont j’étais la plus fidèle. Mais passé la double barre du HH j’ai compris qu’il fallait mettre les points sur les I et chercher ailleurs… Alors pourquoi je peux trouver un SG à ma taille sympa à prix raisonnable dans des marques comme Panache et pas chez nous?
    Bref pourquoi on n’a pas le droit à de la lingerie jolie sexy et bien faite à prix « normal »? Qu’est ce qui fait cette différence de prix? la recherche? la matière? la fabrication?
    Merci Simone! et à bientôt j’espère dans mes tiroirs!

  • Posted 12 avril 2013 23:05
    by Lisa

    Tout à fait d’accord avec Elise, Grabotte et les autres. Frustrant de trouver le beau SG à ma taille mais mission impossible pour le slip coordonné qui ne va souvent que jusqu’au 48. Je serai prête à payer plus pour avoir le plaisir d’acheter de la belle lingerie sans la frustration de ne pas trouver ma taille.

  • Posted 16 avril 2013 14:25
    by marielle

    Hello,

    Quand une marque pensera aux dodues qui ont des nénés modestes ? Je peine à trouver ma taille (120, bonnet C) et pourtant je ne suis pas seule, au vue de précédents messages !

  • Posted 19 avril 2013 1:47
    by Carla Melo

    Bon soir, je suis brasiliène, et j’adore le blog. Je ne parle pas la lingua francese.

Leave a comment

Instagram
Les éléments présents sur ce site internet sont la propriété exclusive de Stéphanie Zwicky. Aucune reproduction ou utilisation n’est autorisée sans l’accord préalable de l’auteur. Stéphanie Zwicky © 2005-2018 - Tous droits réservés - Design by Aurélie Bader