Posté par Stephanie Zwicky le 4 mai.

L’orage rajeunit les fleurs.

Charles Baudelaire

Vous n’allez pas me croire les filles, la semaine passée je râlais que je ne pouvais pas porter mes jolies chaussures ouvertes et ce weekend je pars à la campagne, lundi un immense rayon de soleil, 24° et bim, j’ai oublié mes chaussures ouvertes. Eh ouais!

Résultat je me vois shooter une tenue avec mes salomés fétiches de cet hiver, un comble.

Vous vous souvenez de ces petits pulls à bouclettes de l’année passée et bien ils sont devenus des pièces incontournables de mon dressing pour réchauffer une petite robe. Comme ce sont des pulls tout mous que l’on peut porter une épaule dégagée et là je l’ai simplement restructuré avec une ceinture pour marquer ma taille.

Première sortie les jambes nues, sensation étrange, certes je n’ai pas encore un hâle léger sur mon peau qui me permet de gambader sans trop de gêne mais c’est quand même magique de pouvoir quitter ses collants.

Girls you’re not going to believe me, last week I was complaining that I wasn’t able to wear at all my pretty shoes. So this weekend I drove to the countryside, on Monday the sun is out and it’s 24° degrees and you know what? I forgot my peep toe shoes, can you believe that?

As a result there I am shooting my outfit with my beloved sandals from last winter, that beats everything!

Remember these little pullovers with ringlets from last year well it became a real hit for me (meaning in my closet!) and are the best to keep myself warm while wearing a dress. As these are soft pullovers, that you can wear off shoulder, I simply structured it with a belt to mark my waist.

First time this year bare leg, weird feeling, certainly my skin is not very tan (would be better to frolick) but wow how great it is to not wear tights anymore!

Ca paraît tout bête mais je sais qu’il me faudra quelques jours pour m’habituer à nouveau, tomber cette barrière des collants qui me permettent finalement de porter des robes plus courtes que l’été. Parfois c’est la seule chose que j’envie à ces brindilles qui peuvent se permettre le mini short ou la jupette courte l’été, simplement parce qu’elles peuvent se tenir, gambader et même sautiller comme elles l’entendent. Ce n’est pas un complexe, juste une réalité, on ne montre pas plus haut que le genou l’été, passé un certain tour de cuisse, par pudeur je suppose mais aussi pour se protéger. Vous me connaissez et l’été dernier je vous ai montré des bermudas, ce n’est vraiment pas ça qui me freine, et pour avoir dansé en culotte à froufrous devant 60’000 personnes pour Mika je peux vous dire qu’il n’y a rien de mieux pour vous décomplexer à vie! (petite vidéo souvenir ici)

Disons que je préfère mettre en avant d’autres atouts que mes jambes les beaux jours venus.

Bon et vous, comment allez-vous affronter ces premiers jours les jambes nues, facilement ou pas?

It might sound silly but I know that I’ll need a couple of days before getting use to this feeling again, to not have to wear tights which will finally allow me to wear shorter dresses this summer. Sometimes that’s the one thing I envy to thin girls, being able to wear mini shorts or very short skirts during summer, only because they know how to stand, to frolick and to bop up and down the way they want. This is not a complex, just reality, nobody shows anything higher than their knee during summer, especially when your thighs are a little larger than usual, I guess by decency or to protect oneself. You know me and last summer I showed you that I was wearing bermuda shorts, that’s not something that scare me much, also because I’ve danced in rustled underwear in front of 60 000 persons during Mika’s concert, and I can tell you that it definitely removes inhibitions and does the trick (a little something to remember)!

Let’s say I’d rather put under the spotlights other assets of mine than my legs during when the beautiful summer days are back.

What about you? How do you manage when it’s time to drop the tights? Is it easy for you?

A très vite!

Let’s meet later again!

+ Robe plissée Asos Curve +

+ Pull h&m Bib (ancienne collection) +

+ Access’: ceinture Dorothy Perkins – bracelets Asos – fleurs h&m et Karen Monny +

+ vernis “Tart deco” Essie +

Posté par Stephanie Zwicky le 9 déc..

Pour être dur il faut être fragile.
G. Ehrlich

L’air de rien, une tenue simple sophistiquée par quelques accessoires.

S’emmitoufler dans des pièces en maille pour une ballade au marché de Noël ou simplement déambuler dans les rues de Paris. Un de mes passe-temps favori en ce moment avec toutes ces lumières, faire un classement des meilleurs quartiers, celui qui a été le plus original et créatif dans sa décoration festives.

Du beige et du ocre reveilléd par du bordeaux et du jaune, un peu ma dream team du moment.

Avec cette jupe de patineuse en maille crème j’ai mis mon top à moi, je savais que j’allais le porter à tout va, c’est exactement pour cela que je l’ai dessiné ainsi. Le petit top  bi-matière qui tient chaud mais suffisamment léger pour être glissé sous une veste ou un gilet.

A casual and simple outfit sophisticated by some accessories.

Wrap yourself in stitch clothes for a walk in the Christmas market or just to simply wander on the streets of Paris. It’s one of my favourite hobby at the moment with all these lights, making a list of the best districts, the one who was most original and most creative in the holidays decoration.

Some beige and some ochre matched with burgundy colour and yellow: that’s my perfect set at the moment.
I matched this cream colour skirt with my top, I knew I was going to wear it with everything, that’s the exact reason why I designed it.The little bimaterial t-shirt that keeps you warm but which is enough light to be wore under a jacket or cardigan.

La touche en plus, l’air de rien justement, les paillettes glissées dans la tenue pour essayer de me glisser peu à peu dans l’esprit des fêtes de fin d’année. Mais rien à faire, le coeur n’y est pas. Enfin comme l’année dernière, l’année d’avant et euh… depuis que j’ai 30 ans en fait.

Bon, je ne sais aujourd’hui j’ai une grosse panne d’inspiration je ne sais pas que vous raconter. Alors je fais vite et je vous laisse avec quelques photos d’une tenue doudou.

Ah si, la semaine prochaine je vous gâte avec un très joli cadeau de chez Castaluna, je n’en dis pas plus…

Bon week-end à toutes, je vous embrasse.

The little something that makes the difference is the glitters in the outfit. An outfit that brings me bits by bits to the Christmas spirit and holidays. But unfortunately no, it’s not working, my heart is not at it. Well like last year, the year before and well… Since I’m 30 years old in fact.

I don’t know today I have a big lack of inspiration: I have nothing to say. So I’ll be fast and will leave you with some photos of my “confy” outfit!

And oh yes, next week you’re going to be spoil with a great present from Castaluna, I won’t say more for the moment…

Have a great weekend and big hug to all of you.

+ Top bi-matière BigBeauty pour Taillissime (-10% en ce moment avec le code 46000)+

+ Jupe en maille Asos Curve +

+ Gilet h&m BiB +

+ Sac Alex MySuelly +

+ Access’: fleur en soie Karen Monny et paillettes h&m – collier Antik Batik – richelieus Minelli – ceinture Dorothy Perkins +

Posté par Stephanie Zwicky le 15 août.

Ah ! Le soleil... 
au bord de la mer, à la montagne ou au milieu du désert... 
Un seul astre vous manque, et tout est dépeuplé !

J’espère que vous ne m’en voudrez pas de porter la même jupe 2 fois de suite dans le même mois. Enfin sur le blog j’entends, parce que dans la vie, je vous rassure je porte plusieurs fois de suite mes vêtements, au cas où j’aurai besoin de préciser hein.

Il va falloir attendre quelques jours pour découvrir des tenues plus ensoleillées parce qu’ici au mois d’août c’est impossible de sortir mes longues robes estivales préférées que j’ai hâte de vous montrer.

Entre temps, et bien j’ai du sortir le pull, un de mes fétiches, je l’ai déjà en gris bleuté (vu ici), ces pulls h&m sont parfaits! A porter nonchalamment, une épaule dénudée, il vous réchauffe juste ce qu’il faut, entre deux saisons, ou comme ici, lorsque le thermomètre ne veut pas grimper.

Enfin un petit mot sur la vente exceptionnelle Karen Monny qui avait lui au mois de juillet sur le blog, ce fut un succès et Karen me charge de vous remercier pour l’accueil que vous avez réservé à ses créations. Et il n’est pas impossible que l’on renouvelle cette collaboration pour la fin de l’année.

Ca vous tente?

Allez à très vite avec des tenues plus légères et aussi parce que j’en ai marre de vous rédiger des billets météo.

I hope you will not mind me wearing the same skirt two times in a row in the same month. Or at least on the blog, because in real life I assure you I often wear the same clothes in a row, in case I needed to mention that.

We will have to wait a few days to discover my more summery outfits because here during the month of August it is impossible to wear my favorite long summer dresses that I am dying to show you.

In the meantime, I’m taking my pullover out. One of my fetish items that I already have in blue gray (seen here), these h&m pullovers are perfect! They can be worn casually, off the shoulder, and they will keep you warm between seasons, or in cases like this, when temperatures simply won’t rise.

In the end, a word about the exceptional Karen Monny sale that I had on the blog in July, it was a success and Karen has asked me to thank you for the warm welcome that you have given to her creations. And it’s likely that we will renew our collaboration at the end of this year.

Do you think it’s a good idea?

Now let’s move on to lighter clothes because I’m sick of writing about the weather.

+ Jupe patineuse Call me Ponie +

+ Pull et débardeur h&m (collection actuelle) +

+ Sac Miu Miu +

+ Access’: sabots Mango chez Asos - colliers Charlotte Martyr et Moon Raven design +

+ fleurs Karen Monny  – bague Bvlgari +

 

Posté par Stephanie Zwicky le 8 août.

Puisqu'on dit que le bonheur n'existe pas sur la terre
Que l'aile de mes chimères puisse nous conduire ailleurs
Jacques Dutronc

Une tenue tout droit inspirée du pays du soleil levant, enfin de ce que j’en connais car je n’ai jamais eu la chance de visiter ce beau pays.

Et sans tomber dans le cliché, j’aime m’inspirer de certaines estampes japonaises que j’ai encore dans la tête.

Il y a dans cette tenue des soieries et tong japonaise, des manches de kimono, de la coiffure de sumo, des tatouages des fumeurs d’opium. Oui rien que tout cela réunis en moi, enfin sur moi.

An outfit inspired from the land of the rising sun, or from what I know about it anyway because I have never had the chance to visit this beautiful country.

And without becoming a cliché, I love to get inspiration from certain Japanese prints that I have in my mind.

In this outfit there is silk, Japanese thongs, Kimono sleeves, a ‘sumo-like’ hairdo, tattoos and opium smoking. It all comes together in me, or more precisely on me.

Petit mot tout d’abord sur le boléro kimono, issu de la collection h&m standard (argh que je déteste à toujours devoir spécifier). Trop mignon et parfait, Tokyobanhbao et moi l’avions remarqué sur Caroline Daily à Montréal. Pour la petite histoire, je vous laisse la lire sur le blog de Tokyobanhbao ici.

Passons à la jupe, parce qu’elle a son importance. Ce modèle porte-feuille en soie a été confectionnée par Karen Monny, souvenez-vous la créatrice des petites fleurs ici. Elle avait raison et tenu parole, elle aime quand une des ces pièces va à toutes les femmes. Pari tenu et gagné! Merci Karen!

And now, something about the kimono bolero from the standard h&m collection (oh, how I hate having to mention this every time). So cute and perfect, Tokyobanhbao and I had noticed it on Caroline Daily in Montreal. You can read more about it on Tokyobanhbao‘s blog here.here. She was right and she kept her word, she loves when one of her pieces goes to all women. Bet won! Thank you Karen!

Let’s move on to the skirt because it has its own importance. This wrap-around silk skirt was made by Karen Monny – remember, the designer of the flowers

Enfin un dernier mot sur mon sac cartable Miu Miu. J’ai envie de vous faire un petit bilan. Adopté en avril dernier, j’avais vraiment peur pour sa couleur. Depuis je ne lui rien épargné à part la pluie abondante. 4 mois après le sac est toujours impeccable, le cuir crème n’a pas bougé et sa couleur est restée claire. Néanmoins pour ce genre de couleur on bannit les toiles de jean qui ne pardonnent pas.  Pour le détacher j’utilise la Crème Universelle Saphir, un baume à l’huile de jojoba merveilleux. A avoir absolument dans sa trousse de secour pour toutes nos pièces en cuir.

Donc voilà, même si le prix de ce sac reste démentiel, je ne regrette pas une minute mon investissement, car je le porte absolument avec tout, je ne compte plus les tenues avec lesquelles je l’ai accessoirisé.

Je vous souhaite un bon début de semaine!

A final word on my Miu Miu bag. I feel like making a quick assessment. Adopted last April, I was truly worried concerning its color. I didn’t spare it from the heavy rain. 4 months later, the bag is still impeccable, the beige leather is in perfect condition, and the color has remained light. Nevertheless, because of its color, I have avoided wearing it with denim pieces which would have stained it for sure. To remove stains, I use Crème Universelle Saphir, a truly wonderful jojoba oil balm. It’s a must-have when it comes to all of our leather items.

So here you go, even if the price of the bag is insane, I don’t regret the investment at all because I wear it with absolutely everything and I have lost count of the outfits which I have paired it with.

I wish you all a good start to the week!

+ Jupe en soie Karen Monny +

+ Boléro Kimono et débardeur h&m +

+ Compensées Studio André +

+ Lunettes Minimal Baroque Prada +

+ Access’: ceinture Dorothy Perkins – collier Lady Sewie – bague boutique NY +

+ manucure méthode MINX +

Posté par Stephanie Zwicky le 16 juil..

L'enfant qui ne joue pas n'est pas un enfant,
 mais l'homme qui ne joue pas a perdu à jamais l'enfant qui vivait en lui 
et qui lui manquera beaucoup.
Pablo Neruda

Je n’ai pas beaucoup de pièce en jean parce que je n’aime pas vraiment la rigidité qu’ont certaine toile. Mon perfect denim a été long à dénicher, mais là je peux enfin dire que je suis comblée.

Commençons par le flare, j’en voulais un vrai, bien larg en bas et qui galbe la cuisse et qui commence à s’élargir juste au dessus du genoux.  Je l’ai trouvé il y a déjà quelques années chez Torrid, un jean à la base vendu avec des bretelles amovibles. Taille haute, il a la coupe parfaite à mes yeux.

Pour le chemisier, arf, il m’a fallu chercher d’abord chez les hommes, mais trop longues, trop étroites à la poitrine, les chemises masculines ne me convenaient pas. J’ai failli trouvé mon bonheur dans le vintage sur Melrose à Los Angeles mais à 250$ la chemise trouée j’ai vite fait de déchanter.

Lors de ma présentation pour Wacoal aux Galeries Lafayette à Paris, à la pause je suis allée fouiner au corner Marina Rinaldi qui se trouvait à deux pas. Minuscule, surchargé et vieillot, j’ai tout de même fouiner dans les soldes jusqu’à que je l’apperçoive enfin: ma chemise en denim parfaite! Souple, délavée là où il le faut et comme il le faut, les poches bien placées, longueur parfaite, je la tenais enfin, et à prix cassé – 50%!

Je tiens désormais ma tenue tout en denim parfaite!

A cela j’ai associé mes fleurs Karen Monny, que j’ai accumulé par trois pour en faire un gros pompom de soie dans les cheveux.

J’en profite pour vous rappelez  la vente exceptionnelle Karen Monny  pour le blog de Big Beauty. Et c’est ICI que ça se passe. EDIT: la vente est prolongée jusqu’à fin juillet!

Bon et vous, votre denim parfait il est comment?

ps: Mise à jour de mon vide-dressing

I don’t have many denim pieces because I don’t really like the rigidity that the fabric sometimes has. Finding my perfect denim piece was not easy but now I can finally say that I am satisfied.

Let’s start with the flare. I wanted a pair of truly flared jeans with the kind of leg that is very wide but at the same time, hugs the thigh and starts to widen exactly below the knee. I found it a few years ago at Torrid – a pair of jeans that came with detachable suspenders. High-waisted and, as far as I’m concerned, having a perfect fit.

Regarding the shirts, I had to search especially at the men’s department, but they were always too long, too narrow in the chest, man shirts have never been my thing. I found my happiness while vintage shopping on Melrose in Los Angeles but at $250 for a shirt which had a hole in it, I was instantly disillusioned.  

Then, on the occasion of my presentation for Wacoal at the Galeries Lafayette in Paris, during the break, I went to look around at the Marina Rinaldi corner which was close by. Although tiny, overpriced and overloaded, I browsed the items on sale until I realized I had finally found it: my perfect denim shirt! Soft, washed-out where necessary, with well-placed pockets and the perfect length, I finally had it, and it was on sale – 50%.

I finally have my perfect full denim outfit!

To this I have added my three Karen Monny flowers which I am wearing together as a massive silk hair clip.

I’m going to take this opportunity to remind you of the exceptional Karen Monny for Le Blog de Big Beauty sale. And it’s taking place HERE.  EDIT: the sale has been extended until the end of July!

Okay and what about you, what is your perfect denim like?

+ Chemise en denim Marina Rinaldi +

+ Jean flare Torrid +

+ Fleurs Karen Monny +

+ Ceinture Von Jeanet chez Castaluna +

+ Access’: compensées DUO – sac Lush – foulard Zara +