Archives mensuelles

février 2013

Tenues du jour

* Bellis *

27 février 2013

La nuit la plus sombre
aura toujours une fin lumineuse.

Carmakoma, voilà quelques temps que je n’avais pas craqué sur cette marque devenue un peu trop noir à mon goût. Même si Carmakoma maîtrise à merveille les pièces monochromes, j’adore quand les créatrices se lancent dans autre chose que leur fameux noir matière.

La prochaine collection annonce déjà quelques belles pièces que je mettrai bien dans mon dressing mais c’est sur cette robe peau de pêche bleu nuit que j’ai littéralement fondu.

Une robe perfecto avec des zip dorés que l’on peut ouvrir ou fermer à sa guise, et même la porter en petit manteau léger pour cet été. Les manches sont retroussables et maintenues par des pattes de serrage. Elle comble mon envie de bleu nuit, d’ailleurs j’hésite à craquer sur la version tunique ou combi.

Carmakoma… It’s been quite some time since I’ve been attracted to this brand as it became too dark for my taste. Even if Carmakoma masters marvelously monochrome pieces I love it when the designers try something different from their regular black clothes.

We can already expect, from the new collection, some very nice pieces which I would love to add to my closet but it’s on this peachy midnight blue dress that I gave in!

A perfecto dress with some golden zips that you can open and close like you want and even wear it as a light coat for summer. The sleeves can be rolled up and hold with tightening studs. This dress fills my desire of midnight blue color and by the way I’m wondering if I should indulge myself and buy the tunic or jumpsuit version?

J’en profite pour faire appel à vos yeux avertis comme je ne trouve pas mon bonheur on ne sait jamais vous l’avez peut-être croisé, je recherche une petite jupe patineuse bleue marine ou bleu nuit. Si vous tombez dessus par hasard pensez à moi, un petit bip ici ou sur twitter!

Comme je ne suis pas sortie comme ça, vous vous en doutez bien hein mais je prend toujours mon manteau en photo au cas où vous auriez des doutes. C’est mon manteau blanc Marina Rinaldi qui s’est paré de touches fluos pour fendre la neige samedi après-midi.

Deux ou trois bijoux, dont mon nouveau bracelet Alexander Mc Queen pour réveiller mon amour pour les têtes de mort, je sens que je suis prête à replonger, et mes gants à trou-trous qui ne tiennent pas chaud (revenez en avril ça vaut mieux).

And by the way I need your guy’s help as I can’t find what I’m looking for, we never know perhaps you saw something similar, I’m looking for a skater skirt in either navy blue color or midnight blue. If you see one of those please drop me a comment here or on twitter!

You already know that I didn’t go out only wearing my dress so I always take my coat in photo in case you might have some doubts! It’s my Marina Rinaldi coat on which I added a touch of fluo colors.

Two or three jewelries, one of them being my new Alexander McQueen bracelet (getting back to skulls, I can feel I’m about to give in again) and my gloves full of holes which do not hold your hands warm (come in back April, better that way).

Bonne journée!

I hope you all had a lovely day!

+ Manteau Marina Rinaldi + Echarpe fluo COS +

+ Robe Bellis Carmakoma + Sac Phantom Celine +

+ Gants JJBenson + Broches Bena sur ICUinparis.com + B.O. Charlotte Martyr +

+ Bracelet Alexander Mc Queen + Bague Arty YSL +

Tenues du jour

* Faux cul *

25 février 2013

Ceux qui médisent derrière mon dos,
mon cul les contemple.

(pardon)

Francis Picabia

Rien de tel pour un lundi matin qu’un look qui y va à fond, je n’ai fait l’impasse sur rien, j’y tenais à mon look rétro chic, c’est pour cela que j’ai soigné le moindre des détails.

Un look que j’ai pensé voilà des semaines lorsque j’ai commandé cette jupe à basques Onoz, il me fallait un top qui ne tombe pas dans la facilité et comme vous me connaissez j’ai souvent tout le temps des fashions obsessions. C’est encore chez Asos Curve que j’ai trouvé mon bonheur avec ce top à carreaux, la seule difficulté fut ensuite de pouvoir l’enfiler sous la jupe sans faire trop de plis car il m’arrive à mi-cuisse l’animal.

Je suis un peu beaucoup amoureuse de cette jupe et je vous conseille de bien zieuter sur le site d’Onoz car il y a un déstockage de très jolies pièces, d’ailleurs j’ai fait une toute petite razzia. De très jolis looks à venir, je me réjouis déjà de vous les présenter car mon cerveau est en ébullition, je cherche déjà les assemblages parfaits.

Nothing better than a rocking outfit, I’m not skipping any details! I wanted a retro and classic look, that’s why I overlooked every details.

It’s a look I thought about weeks ago when I order this skirt from the brand Onoz so of course I needed a top that would stand out, can’t go with easy choices, and you know me I often have fashion obsessions! It’s again at Asos Curve that I found my dream with this checked top, the only difficulty was to wear it over the skirt without making too many folds (goes down mid-thigh, the devilish thing!).

I’m a little too much in love with this skirt and I suggest you take a good look on the website of Onoz as they are doing great deals on some very nice pieces, I did buy quite a few things. I can tell you some very nice looks are on the way, I can’t wait to show you, my brain is on fire!

Passons à mon bun! Oui l’énorme chignon que j’ai sur la tête et une version maximisée de mes buns habituels, comme vu par exemple ici, et cela à l’aide d’un postiche en mousse, c’est vraiment simple à réaliser et cela fait vraiment beaucoup d’effet, peu de personnes ce week-end m’ont cru quand je leur ai dit que cela m’avait pris à peine 5 minutes pour le réaliser. Je vous ai mis le lien juste en dessous des photos, comme d’hab’.

Le reste vous connaissez, mon combo habituel, sac, gants et escarpins sans oublier mon petit manteau vintage acheté il y a plus de 10 ans maintenant, ça vaut la peine de conserver quelques pièces fétiches. Je lui ai donné un coup de jeune avec une ceinture en cuir (issue de ma jupe patineuse) que j’ai noué par dessus pour lui structurer une taille.

Voilà je vous laisse avec l’invitée du neige, la neige qui a bien failli emporter mes oreilles ce jour-là.

I’m already looking for the perfect combinations. Let’s get on with my bun! Yes the huge one I have on my head is a supersize version, like seen here, and thanks to a hairpiece, it’s so easy to make and it looks so good! A lot of people didn’t believe me when I told them it only took me 5mn to make! I added the link right under the photos, as usual!

The rest you already know, my usual combo: bag, gloves and court shoes and let’s not forget my little vintage coat bought more than 10 years ago. It’s worth keeping some oldies goodies. I gave it back a bit of its youth with a leather belt (from my skater skirt) , I tied over to structure my waist.

That’s it for today, I shall leave you with the arrival of the snow (which almost made my ears cold).

Bon lundi!

I hope you all had a great Monday.

+ Top à carreaux Asos Curve + Jupe à basques Onoz +

+ Manteau vintage + Gants h&m + Escarpins Dorothy Perkins +

+ Postiche pour le bun Asos + Sac Pashli 3.1 Philipp Lim +

+ Rouge à lèvres 413 BLKR Nars +

Mes demoiselles: mes souliers

* Revue de Shoesing : Focus Robert Clergerie *

22 février 2013

Dans mes créations, j’ai toujours respecté le principe fondamental que m’avait communiqué le célèbre bottier André Perugia,
à savoir que vous portiez un vêtements,
mais que la chaussure vous porte, et toute la difficulté est là.

Robert Clergerie

J’ai l’habitude de vous faire régulièrement une revue de shoesing « généralisée » mais pour diversifier et surtout rendre cette catégorie un plus plus attractive à mon goût je vais dorénavant faire, dans la mesure du possible un focus sur une belle paire! L’occasion pour moi de coller de plus en plus avec ce qui me tient à coeur: le savoir-faire, la transmission d’un savoir, d’une éthique à travers le temps et au travers de créations, la mise en évidence de l’artisanat.

Et aujourd’hui ma belle paire de chaussures sont les Vicole de Robert Clergerie de la nouvelle collection PE13.

Petit retour sur la Maison Robert Clergerie qui a plus de 128 ans d’existence, une rareté dans ce milieu lorsque l’on connaît les difficultés pour une entreprise française face aux coûts que cela représente. Seul moyen pour une entreprise comme cela là, exceller dans le luxe, le savoir-faire dans toute sa splendeur mise au profit de la réputation d’une maison.

C’est en 1981 que la marque Robert Clergerie est lancée, auparavant c’était une ancienne usine de souliers tenue par un certains Monsieur Fenestrier. Robert Clergerie a repris tout le passé, les techniques qui avaient déjà fait leurs preuves sur de magnifiques modèles de chaussures.

Robert Clergerie c’est avant tout une marque originale avec un homme passionné par ce métier et le désir de mettre en valeur les pieds ainsi que le confort de la chaussure qui vous porte.

Une Robert Clergerie se reconnaît au premier coup d’oeil, les « classiques » chaussures à larges plateaux compensés, souvent noirs. Mais la marque s’est beaucoup diversifiée et aujourd’hui le panel des modèles Clergerie est si vaste que chaque femme peut y trouver son bonheur, du masculin féminin au talons hauts travaillé en passant par la compensée ou la botte.

Ce que j’aime aussi chez la Maison Robert Clergerie c’est qu’elle transmet également son savoir-faire et sa passion au travers une école de style où les jeunes talents viennent s’enrichir de l’expérience technique et créative de la Maison.

I’m use to write a more general « revue de shoesing » but to change from the usual and especially to make this section more fun, I’m going (when possible!) to dedicate this post to one specific pair of shoes! It’s also the opportunity for me to stick to what I believe: knowledge, the desire to pass on this specific knowledge, the will to have an ethic approach in the designs and in the crafting.

So today my beautiful shoes are the Vicole, issued from the new Robert Clergerie line: PE13.

Let’s get back on this brand’s history, this house was founded 128 years ago something pretty rare in this industry especially when you are aware of all the difficulties encountered by a French business and the costs. The only way for a business like this one to survive is to excel in the luxury field, the knowledge used for the benefice of the brand.

It’s in 1981 that the brand Robert Clergerie is launched, before that it was an old factory making shoes and owned by certain man named Sir Fenestrier. Robert Clergerie, when he bought the factory, acquired all the past knowledge and techniques which have shown its value on different gorgeous shoes that were made.

Robert Clergerie is before anything else, a brand full of originality with a man passionate about his work and the desire to compliment one’s feet but also to still keep in mind the comfort of the shoes. One can recognize very easily a pair of shoes from Robert Clergerie: the classical model, large shoes with a platform often black. But the brand diversified its designs and nowadays the panel of available models is so big that every woman can find what she’s looking for! Almost every style is available: masculine/feminine with a detailed heel, including wedges and boots.

What I also like with this brand is that it also passes on its knowledge and its passion to young and talented students who attend the courses where they get to learn the techniques and experiences.

Aujourd’hui je vous présente ma 2eme paire de Clergerie, oui la première n’a jamais figuré sur le blog car elle date de mon adolescence, une magnifique paire que j’avais reçu en cadeau de ma maman. Je me souviendrais toujours de ce moment où j’ai ouvert la boîte à chaussures, cette odeur de cuir, une paire de derbies noires dans le papier de soie. Magique moment inoubliable (et le virus des belles choses qui s’imprimait de plus en plus en moi également, merci Maman…)

Alors certes ce n’est pas la paire la plus facile que je vous présente, mais la Vicole m’a tout de suite plu. Je l’ai aperçu sur l’Instagram de Géraldine Dormoy, je ne sais pas, le coup de foudre instantané.

La Vicole me rappelle ces chaussures de grand-pères, confortables, qu’ils portent en été, une paire de souliers clairs pour aller avec le pantalon marron ou beige des beaux jours, vous voyez de quoi je parle?

Cette paire est d’un confort incontestable, sa paille naturelle tressée laisse apparaître la peau à travers un joli ajouré. Et le talon compensé de 4 cm, parfait.

J’aime les détails des lacets en cuir blanc terminés par des embouts métalliques. La finition parfaite avec l’intérieur et le fond de talon en cuir poudre.

Cette jolie paire je l’imagine déjà avec une robe légère, un petit cardigan et un grand cabas ou une pochette de couleur. Bucolique à souhait cette paire a déjà su insufflé à mon shoesing un avant-goût de printemps.

Et vous, connaissiez-vous la Maison Robert Clergerie?

Today, I’m showing you my second pair of shoes from the brand Robert Clergerie, yes you read correctly, it’s the second one as the first pair was never featured on the blog. I had this pair of shoes when I was a teenager, got these from my mom as present. I will always remember this day when I opened the box, the smell of the leather, a pair of black derbies wrapped in satin paper. A magical moment that I could never forget (and that was the time I caught the virus of liking beautiful things, thank you mother…).

Yes it’s not the easiest pair of shoes to wear, but I fell in love instantly with this model. I saw it the first time on the Instagram of Géraldine Dormoy and I don’t know, it was love at first sight?

The Vicole reminds me of the grandfather’s shoes: the one comfortable and that they wear during summer. A pair of light color shoes which match the brown or beige pants worn during the sunny days, do you see what I’m talking about?

This pair is extremely comfortable; the natural braided straw material show a bit of skin through a lovely openwork. And the 4cm heel is just perfect!

I particularly love the details on the white leather laces which finishes with small metallic tips. The perfect finish with the inside and the heel made in a light color leather.

I can picture, this lovely pair, match with a light dress, a small cardigan and a big shopping bag or a simple colorful clutch. Totally bucolic, I have to admit that this pair added a touch of Spring time in my wardrobe!

What about you, do you know the brand Robert Clergerie?

+ Chaussures en paille naturelle modèle Vicole Robert Clergerie via Sarenza.com +

+ Robe brodée Monsoon + Maxi pochette jaune Zara +

Tenues du jour

* Stud Shoulders *

20 février 2013

Il faut faire du noir

une couleur de lumière.

Clémence Boulouque

Il n’était pas chose aisée ce jour là de prendre des photos de ma tenue entre le soleil qui jouait à cache-cache, le vent qui s’engouffrait sous ma jupe qu’il fallait tenir pour ne pas effrayer les passants avec ma culotte.

Mais bon finalement j’aime bien ces photos un peu prisent sur le vif, je vous ai tout de même épargné celles où ma jupe remontait jusqu’à mon nombril. Remarque, avis aux amatrices célibataires cette jupe sait appâter le chaland.

Vous êtes nombreuses à m’écrire au sujet des couleurs des vêtements, certaines d’entre vous me disent oser très peu ou par petites touches en accessoires par exemple. Aujourd’hui j’aimerai partager avec vous mon addiction aux couleurs. Je vous parle souvent de l’effet Michou, une vie toute en bleu et bien pour moi c’est un peu ça. Je suis atteinte du syndrome Michou puisque que par exemple pour cette tenue je me sens presque invisible parce qu’elle est finalement très noire.

Porter des couleurs c’est une véritable habitude, au début quand je portais du rouge, du bleu ou encore du jaune, je me sentais presque déguisée ou l’impression que tout le monde fixait son regard sur moi. Puis finalement comme je me sens plus rayonnante avec de la couleur et que j’en porte pour moi et non plus les autres, c’est devenu petit à petit une habitude. Depuis quand je retourne vers du noir, je me sens un peu  plus fade, alors j’essaie toujours de trouver une astuce pour que ça ne soit pas trop sombre afin que je me retrouve un peu et que le Michou qui est en moi ne soit pas trop perturbé. Du noir matière, du noir clouté, du noir velours ou de l’imprimé sur fond noir, bref je ruse pour ne pas tomber dans la banalité.

Voilà mon parcours vers la couleur, je suis certaine que vous aussi, pour les plus frileuses si vous tenter la couleur petit à petit vous en viendrez à en faire une habitude, une addiction. Pensez à Michou il ne serait pas Michou sans SON bleu.

Sur ces bonnes paroles je vous souhaite une belle journée ensoleillée.

Ps: une petite tentation en passant avec le code VIPALERT -25% chez ASOS jusqu’au 24/2 par ici

Ps2: mise à jour de mon vide-dressing ici

On that day, it wasn’t easy to shoot my OOTD. The sun was playing hide and seek and i constantly had to protect my skirt from the wind who was trying to scare pedestrian by showing them my underwear.

In the end, I like these pictures taken in the heat of the moment. I spared you the ones where my skirt went up all the way above my belly button. The single women might be interested in this skirt that will definitely catch one’s attention !

Many of you write to me about the color of the clothes they wear. Some of you say that they don’t dare much to wear bright colors or just a little bit at a time, with accessorizing for instance. So today, i’d like to share with you my passion for colors. I often talk about what I call the « Michou effect » : a life in blue ! I may be suffering from « Michou syndrom » because I almost feel invisible in this almost entirely black outfit.

Wearing colors is really a habit. At first, when I wore red blue or yellow, I felt almost disguised or had the impression that everybody was staring at me. In the end, I feel much more radiant wearing colors, I wear them for myself, it became a habit. Since then, when I go back to black, I feel a little bit more insipid and I try to find a way to make it a little less dark to make the little Michou in me happy. Different textures of black, studded black, black velvet… I trick my way into originality.

And this is how I finally decided myself in wearing colors. I’m sure those of you who will try it will eventually make it a habit too. Think about Michou, he wouldn’t be Michou without HIS blue !

Have a great sunny day !

+ Blouson Vaino Jean Marc Philippe + Pull ASOS Curve +

+ Jupe New Look + Collier Chic Alors + Sac Pashli 3.1 Philipp Lim +

+ Salomés JB Martin + Lunettes House of Harlow + Gants h&m +

+ RAL Shiseido Rouge Parfait RD 142 +