Posté par Stephanie Zwicky le 12 mai.

Si vous n’êtes pas vous-même,

qui le sera à votre place ?

Michel Piquemal

Quand j’ai reçu cette robe je me suis “ah ouais elle est quand même super moulante, Dio!” mais je l’ai quand même emmené avec moi en vacances car je savais…

Depuis que je visite les Etats Unis, le sentiment premier qui me vient quand j’y suis c’est la liberté!

La liberté d’être soi, la liberté d’être différent, la liberté d’être épanouie dans la personne, l’image, le rôle que nous sommes. Les femmes se font facilement des compliments. J’ai beau le savoir j’ai encore été surprise cette année lorsque l’une d’entre elle me lance “hey j’adore ton collier”. Ca fait bizarre, c’est gratuit, sincère et spontané.

Je savais que j’allais pouvoir porter cette robe dans la rue sans avoir de regards lourds, noirs, sombres, tristes et désapprobateurs sur ma petite personne qui ose se mouler le gras dans une robe à rayures horizontales.

Ce sentiment de liberté me donne des ailes, je chéris ce pays pour cette raison, il est extrême, d’une extrême liberté d’être soi-même. Ca n’a pas de prix.

Un jour peut-être, bientôt peut-être, j’irai vivre là-bas pour ressentir tous les jours ce sentiment “Freedom”!

La robe du jour est à 14,90€ sur Forever21, je l’ai prise en 3X, c’est la taille que je prend lorsque les pièces sont moulantes et 2x lorsqu’elles sont plus fluides. Pour répondre à vos questions de conversion de taille, il y a un petit tableau sur ma page FAQ ici.

Voilà vous savez tout, je vous laisse avec les photos prisent à South Beach, Miami.

+ Robe Forever21 + Collier Asos (similaire ici) + Panama J.Crew + Sandales UGG + Montre Karl Lagerfeld +

Posté par Stephanie Zwicky le 30 janv..

Tout humour un peu élevé commence
par cesser de prendre au sérieux sa propre personne.

Hermann Hesse

Mais pourquoi ce titre?

Parce qu’en sortant de chez moi j’ai remarqué que j’avais un côté Mariah Carey avec la grosse capuche en moumoute , la jupe bling, les boucles…

Mais ne vous méprenez pas, j’adore Mariah, ce qu’elle m’amuse dans son rôle de diva et donc ce titre, parce que j’ai toujours en tête la fois où on lui a remis un award au festival du film de Palm Spring pour Precious et qu’elle était complètement saoule!! Oh my goodness!! Faut le faire, enfin seul Mariah pouvait le faire (la vidéo pour rappel ici).

Donc reprenons à la tenue, avec  le manteau le plus chaud du monde!! Je ne remercierai jamais assez Irène de me l’avoir cédé, une délicate attention de la part d’une lectrice (et amie) qui me suit depuis bien longtemps. Première sortie pour lui hier avec ce froid c’est parfait. Quand je le porte j’ai l’impression qu’il fait 30° C dehors. D’après mes souvenirs ce manteau vient de Russie ou Mongolie, il doit être fourré à la yourte pour tenir aussi chaud.

You must wonder why this tittle?

Because while going out I noticed that I had a little “Maria Carey” something with the big furry hood, the sequin skirt, the curls…

But don’t be mistaken, I love Mariah, she’s so funny acting as a diva queen, now you understand why I chose this title for this post. I remember the time when she was drunk while receiving an award at the Palm Spring movie festival for her role in the movie Precious. Oh my goodness!! That takes some beatings! Well only Mariah could act like that (video here)!

So back to the outfit with the warmest coat of the world! I cannot thank enough Irène who kindly agreed to part with it. It was a real sweet attention from a faithful reader (and friend of course) who’s been following my blog for a very long time. Yesterday it was the first time I wore it and with this cold it was just perfect. It keeps me so warm that when I wear it I feel like it’s 30° degrees outside! If I recall correctly this coat comes from Russia or Mongolia, it must be made out of yurt material to be so warm!

J’ai atténué le bling de ma jupe en sequins par un sweat tout simple de chez American Apparel.

La semaine passée je vous annonçait l’ouverture de la première boutique Forever21 en France ici et je vous parlais de ces pièces abordables et tendances disponibles chez Forever21+. Cette jupe est l’exemple type ce qu’ils peuvent faire. Celle là vient de leur boutique de Time Square à New York, une jupe en sequins dorés que peu de marques pensent à faire pour les dodues. Et c’est bien dommage.

Enfin pour terminer, le big faux cils en collier est une délicate création de Noot, une créatrice française de bijoux que j’ai découvert lors du shooting pour le site ICUinParis.com.

Allez la Mariah Carey assumée qui est en moi vous envoie des hugs et du love!

To tune down the “bling bling” of my sequin skirt I match it with a very simple sweater from American Apparel.

Last week I told you that the first Forever21 shop will open in France (here) and I was also telling you about the trendy and affordable pieces available at Forever21+. This skirt is the perfect example of what Forever21+ makes. This one comes from the Forever21 located on Time Square in New York, a skirt with gold sequins: a garment few brands think of making for curvy women. And seriously it’s a real pity.

Finally to end this post, the big false eyelashes is a delicate creation of Noot, a French designer of jewelries who I discovered during the shooting done for the website ICUinParis.com.

The “proud Maria Carey inside of me” sends you hugs and love!

ps: j’ai mis à jour mon vide-dressing avec des vêtements issus du dressing d’une amie, de la taille 54 à 60 par ici.

PS: I have updated my private sales with clothes from one of my friend, size 54 till 60 (UK 26 till 32), if you want to have a look please go to this link.

+ Manteau reçu en cadeau +

+ Pull American Apparel +

+ Jupe Forever 21+ +

+ Low boots New Look +

+ Access’: collier faux cil Noot sur ICUINPARIS.COM
- bracelets River Island sur Asos – bague Vivienne Westwood +

Posté par Stephanie Zwicky le 30 sept..

Quand on veut écrire sur les femmes il faut tremper sa plume dans l'arc-en-ciel
et secouer sur sa ligne la poussière des ailes du papillon.
Diderot

Lorsque je suis allée en avril dernier dans l’ouest américain, j’ai traversé certains états où je m’attendais à rencontrer des indiens, des tribus indiennes qui cultivent leur passé, leurs traditions, leur savoir-faire. Hélas j’ai vite déchanté. Et j’ai trouvé ça d’une tristesse. Les seuls indiens que j’ai rencontrés vivent dans des campings cars ou des mobil-homes, roulent en pick-up. Bien entendu je ne m’attendais pas à trouver des tipis, des indiens en frangés et chassant au tomahawk. Mais plutôt une évolution de cette culture, tout en sauvegardant le passé.

When I traveled to the Western America last April, I crossed certain states where I expected to meet natives, Indian tribes which cultivate their past, their traditions, their skills. Regrettably I fast became disenchanted. I thought it was sad. The only natives I met, live in camping cars or mobile homes and drive pick-ups. Of course I did not expect to find teepees, or natives wearing fringes and hunting with a tomahawk. But rather an evolution of this culture, while trying to protect the past.

Le seul indien que j’ai vu, avait la coupe de Justin Bieber, me servant le petit déjeuner dans l’ancien (soit-disant) repère de John Wayne.

Les boutiques de souvenirs sont tenues pas des indiennes complètement américanisées et souvent bouffies par l’alcool.

En cherchant bien j’ai tout de même trouvé deux ou trois petites choses de traditions indiennes, fabriquées sur place, enfin j’espère.

Bref rien à voir avec ma tenue du jour, parce que tout ce que je porte est assez anachroniques et certainement pas de culture indienne.

C’est une réinterprétation libre d’une mode imaginaire d’européenne formatée par les films, les livres d’enfants, les médias. Finalement certainement ce que je recherchais dans l’ouest des Etats Unis, de l’imaginaire.

The only native I saw, had the haircut of Justin Bieber and was serving my breakfast in the old (so-called) John Wayne’s hide-out.

Souvenir shops are run by natives completely “americanized” and often swelled up by alcohol.

After searching a while I managed to find two or three genuine Indian things, made locally, well I hope.

In brief has nothing to do with today’s outfit as everything I wear is rather anachronistic and certainly not Indian.

It is a free reinterpretation of an imaginary fashion made by a European woman influenced by movies, children’s books, and the media. Eventually I guess that’s what I was looking for in the Western America : some imagination.

Pour terminer, voici le nom des 4 gagnantes du concours OSP: Celine Lombard, Sylvie, mademoisellenuno et Virginie, gagnent chacune une jupe Collection By OSP. Bravo et merci à toutes, vous avez été plus de 230 à participer à ce concours!

+ Tunique frangée Forever21 +

+ Bermuda en jean Big Beauty pour Taillissime saison 1 +

+ Sac artisanat marocain +

+ Access’:  bagues Charlotte Martyr – headband BleuDame – sabots Mango +